Repérer les biais: utile pour choisir son franchiseur

Dès le premier contact avec la marque, le franchiseur, il est fort possible que vous tombiez en amour avec la franchise, avec l’opportunité d’affaires et même avec la sensation de vous rapprocher de votre rêve, celui de créer votre entreprise, d’être votre propre patron… de devenir franchisé. Tout cela est bien beau, mais attention : acheter une franchise ne doit pas se faire sur un coup de tête. Le choix du franchiseur est une décision déterminante qui aura un impact sur votre bonheur pour de nombreuses années à venir. Un choix non cohérent avec vos valeurs, vos compétences, vos aspirations peuvent résulter en une série d’échanges conflictuels entre vous et votre franchiseur. Lorsqu’on prend des décisions, notre cerveau influence à tout coup nos choix en nous envoyant de fausses informations. C’est ce qu’on appelle des biais : ils sont totalement inconscients, accidentels, non intentionnels et subtils. Ils sont faits par tout le monde, tout le temps[1]. On juge réellement un livre à sa couverture. On ne peut tout simplement pas faire autrement.

Nous avons donc sélectionné trois principaux biais pour vous donner une bonne idée de comment fonctionne votre cerveau lors d’un processus décisionnel important, soit celui d’acheter une franchise. Voici donc le biais d’ancrage, de confirmation et de risque de perte.

Biais d’ancrage

Un peu moins connu, ce biais peut clairement vous amener à faire fausse route dans le choix de votre franchiseur. Le cerveau a tendance à se rappeler plus fortement de la première information qu’il a reçue sur une opportunité d’affaires en franchise : la fameuse première impression! Saviez-vous que c’est scientifiquement prouvé? Dans les faits, la première impression devient un ancrage auquel s’accroche l’ensemble des informations subséquentes qui se rendront à votre cerveau, ce qui les teintera toutes de la même couleur que l’ancrage lui-même. Les recherches ont démontré que nous pouvons former nos premières impressions en quelques fractions de seconde, dont en regardant des photos sur Facebook, le site internet du franchiseur, etc. Que cette première impression soit positive ou non, elle influencera vos décisions et relations futures avec ce franchiseur. Dans les faits, si vous êtes tombé en amour avec l’entreprise, il est à parier que vous allez voir l’ensemble des autres informations à travers des lunettes roses ou l’inverse, si vous n’aimez pas le concept. Prenez donc le temps de vous poser la question à savoir si vous êtes actuellement influencé par ce biais.

Biais de confirmation

Naturellement, notre cerveau a tendance à analyser les informations sur quelqu’un en fonction de ce qu’il croit être la réponse à l’analyse. En effet, si votre cerveau perçoit qu’il s’agit d’une bonne franchise, il aura tendance à accorder moins d’importance aux indices qui laissent entendre que cette franchise n’est pas compatible avec vos aspirations, vos valeurs, votre budget, vos capacités, et à mettre en lumière plus facilement ce qui vient justifier son opinion de départ. Vous risquez alors de ne pas considérer des éléments qui vous feraient prendre une décision différente au moment de choisir une franchise disponible.

Biais de risque de perte 

Lorsque l’on s’attend à un succès au moment de créer son entreprise, nous sommes moins portés à prendre des décisions risquées. À l’opposé, si nous craignons que notre décision résulte en un échec, nous prendrons plus de risques pour éviter de perdre. Par exemple, votre cerveau risque de vous jouer des tours si vous venez de perdre votre emploi et devez rapidement devenir franchisé pour subvenir à vos besoins. Il se peut alors que vous ayez peur de ne pas trouver la bonne enseigne assez rapidement et soyez ainsi davantage porté à prendre un risque en acceptant une entreprise qui ne correspond pas à 100 % à vos attentes. À l’opposé, si vous avez l’embarras du choix, vous aurez tendance à prendre très peu de risque quant à votre choix de franchiseur.

Les biais sont là. Mais simplement le fait d’en prendre conscience peut aider à les affaiblir, voire à les contrer. Soyez vous-même et prenez le temps d’analyser les franchises disponibles en considérant toutes ces facettes. Vous aurez ainsi plus de chances de vous attirer la franchise qui vous ressemble et qui a le potentiel de vous rendre heureux.

L’équipe de FlagFranchise

[1] Ibid.